• Gino Vermeulen

La législation en matière d'allergènes dans l'horeca

Dans mes deux précédents articles de blog, j'ai parlé des plats végétariens, végétaliens et sans gluten.


De nos jours, de nombreuses personnes optent pour un mode de vie végétarien ou végétalien et beaucoup - pour une raison ou une autre - mangent sans gluten.


Dans le prolongement de mon article « Vivre avec son temps : les préparations sans gluten », je souhaite attirer votre attention sur la législation relative aux allergènes dans l'horeca.

En quoi consistent les allergènes ?


Un allergène est un composant alimentaire susceptible de provoquer une réaction allergique ou une intolérance chez certaines personnes.


Les allergènes correspondent à des composants potentiellement présents dans une denrée alimentaire en tant qu'ingrédient par le biais de la recette ou par contamination croisée avec d'autres produits.


Les réactions immunitaires peuvent aller de démangeaisons, de diarrhées, de vomissements, de vertiges, d'éruptions cutanées, de difficultés respiratoires, de gonflements et de picotements des lèvres et de la bouche à un choc anaphylactique avec ou sans issue fatale.


Il est donc très important que les consommateurs soient correctement informés de la présence d'allergènes dans les produits.


Votre tâche en tant qu'exploitant horeca


En Belgique, des centaines de milliers de consommateurs souffrent d'allergies et d'intolérances alimentaires qui peuvent entraîner des réactions très graves.


En tant qu'entrepreneur de l'horeca, il est essentiel d'informer vos clients des allergènes présents dans les produits et les plats que vous proposez.


S'il s'agit de produits préemballés, c'est facile. Les allergènes doivent être clairement mentionnés dans la liste des ingrédients figurant sur l'étiquette.


Pour les produits non emballés ou en vrac, il existe deux façons d'informer vos clients.

Vous pouvez le faire par écrit, par exemple sur votre menu ou sur une affiche que vous accrochez dans un endroit très visible.


Mais vous pouvez aussi le faire verbalement dans votre hôtel ou votre entreprise de restauration. Dans ce cas, créez une procédure et formez bien votre personnel afin qu'il puisse toujours répondre aux questions du client.


Dans tous les cas, vous devez indiquer comment et où les informations sur les allergènes peuvent être obtenues. N'oubliez pas non plus que vous vous devez de faire comprendre à vos clients que la composition des produits est toujours susceptible de changer.


Selon la législation européenne, 14 allergènes doivent être répertoriés.

  1. Céréales contenant du gluten, à savoir le blé (comme l'épeautre et le blé khorasan), le seigle, l'orge, l'avoine ou leurs variétés hybrides.

  2. Crustacés.

  3. Œufs.

  4. Poisson.

  5. Cacahuètes.

  6. Soja.

  7. Lait (y compris le lactose).

  8. Noix, à savoir amandes, noisettes, noix, noix de cajou, noix de pécan, noix du Brésil, pistaches ou noix de macadamia.

  9. Céleri.

  10. Moutarde.

  11. Graines de sésame.

  12. Dioxyde de soufre et sulfites à des concentrations supérieures à 10 mg/kg ou 10 mg/l.

  13. Lupin.

  14. Mollusques.

Vous suivez évidemment ces procédures afin de protéger la sécurité de vos clients.


Mais il existe une autre bonne raison de se conformer à la législation sur les allergènes.


En 2017, l'AFSCA a augmenté la pondération d'une violation de la législation sur les allergènes de 3 à 10 points. Cela signifie que - si la FAVV constate lors d'une inspection dans votre entreprise que vous ne respectez pas correctement la législation sur les allergènes - vous avez plus de chances d'obtenir un PV et une amende correspondante.


Distinguez-vous de la concurrence


Les contrôles de la législation sur les allergènes effectués par la FAVV montrent que seule une minorité des établissements de restauration inspectés respecte l'obligation d'information sur les allergènes.


Des recherches ont révélé que 90 % des clients souffrant d'une allergie et/ou d'une hypersensibilité alimentaire n'osent pas commander de nourriture. Fournir des informations précises sur les allergènes est donc une occasion unique pour votre entreprise hôtelière d'atteindre ce groupe cible.


En communiquant clairement les allergènes présents dans les plats, vous montrez à vos invités que vous visez l'hospitalité ultime. En outre, les clients souffrant d'hypersensibilité alimentaire auront le sentiment d'être pris au sérieux, ce qui donnera une image positive de votre restaurant. Cette expérience positive sera partagée, ce qui garantit une publicité positive de bouche à oreille. Enfin, cela permettra également d'augmenter votre chiffre d'affaires.


Un conseil supplémentaire :


Ne vous contentez pas de fournir des informations claires sur les allergènes dans votre établissement de restauration. Mentionnez également sur votre site Internet et vos canaux de médias sociaux que vous, en tant que propriétaire d'une entreprise de restauration, et votre personnel y accordent une attention particulière. Les consommateurs qui souffrent d'une allergie alimentaire - plus encore que les clients non allergiques - rechercheront des informations complètes sur votre offre. Une excellente occasion donc de promouvoir votre établissement horeca !


Rester informé


Dans le cadre de mon activité de consultant de l'horeca, je suis naturellement de près tous les développements. Je vous invite à vous abonner à mon bulletin d'information si vous souhaitez rester informé. Vous pouvez bien sûr toujours me contacter pour toute question spécifique.