• Gino Vermeulen

L’horeca respire à nouveau plus librement

Le baromètre du coronavirus tant attendu a été présenté le 28 janvier. L'intention était de rendre les mesures sanitaires plus prévisibles et transparentes.


Ce baromètre possède 3 couleurs (rouge, orange et jaune) et a commencé sur le rouge.


Pour l’horeca, cela signifie que le Covid Safe Ticket reste obligatoire et que l'heure de fermeture de minuit est également maintenue. Six personnes au maximum étaient autorisées à s'asseoir à une table, et le port d'un masque buccal était obligatoire pour entrer et se déplacer dans un établissement horeca.


Le vendredi 11 février dernier a vu l’examen du fameux baromètre. Le comité de concertation a décidé qu'à partir du 18 février, la flèche décisive se trouverait dans la zone orange.

Conséquences positives pour l’horeca


Les conséquences de ce changement de couleur pour le secteur de l’horeca sont importantes : les clients peuvent littéralement respirer à nouveau plus librement dans les cafés et les restaurants, car l'obligation de porter un masque pour se déplacer est supprimée. Cependant, vos employés devront toujours porter un masque.


À partir du 18 février, il sera possible de se rendre dans les horeca jusqu'aux petites heures du matin. L'heure de fermeture fixe est complètement abolie.


Encore plus de bonnes nouvelles pour vos clients, car ils peuvent à nouveau discuter confortablement au bar et manger debout. Les tables redeviendront également plus accueillantes car il n'y a plus de restrictions quant au nombre de personnes autorisées à s’assoir à table.


Cependant, vos clients doivent toujours présenter un Covid Safe Ticket lorsqu'ils entrent dans votre établissement.


Les discothèques et les salles de danse peuvent à nouveau ouvrir leurs portes, mais à 70 % de leur capacité maximale.


Ces décisions doivent encore être publiées au Journal officiel belge. Si des dispositions ou des détails plus précis sont connus, je ne manquerai pas de vous le faire savoir.


Mécanisme de protection flamand


Entre-temps, on en sait plus sur le mécanisme de protection flamand.


Le gouvernement flamand a décidé de prolonger le mécanisme de protection flamand jusqu'à la fin mars 2022. Le soutien s'élève à 10 % du chiffre d'affaires de la même période en 2019.


Qu'avez-vous à montrer pour le mécanisme de protection flamand 11 (Vlaams beschermingsmechanisme)?


Une diminution du chiffre d'affaires d'au moins 60 % au cours de la période allant du 20 novembre 2021 au 31 décembre 2021 et une diminution du chiffre d'affaires d'au moins 30 % au cours de la période allant du 1er octobre 2021 au mois de décembre 2021 (c'est-à-dire tout le quatrième trimestre de 2021).


Si votre entreprise horeca a été contrainte de fermer ses portes en raison des mesures prises par le gouvernement, vous ne devez pas prouver une diminution du chiffre d'affaires.


Les exceptions sont liées à l'horeca :

  • Discothèques ou salles de danse

  • Aires de jeux intérieures

  • Salles d'événements ou salles culturelles

  • Zones de loisirs

Une demande pour le mécanisme de protection flamand 11 peut être soumise en ligne du 14 février au 14 mars 2022.


Avec l'application en ligne mécanisme de protection flamand 11, vous pouvez également demander une avance pour le mois de janvier 2022.


Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, vous devez absolument consulter le site web de l'Agence flamande pour l'innovation et l'entreprise (Vlaio) : https://www.vlaio.be/nl/nieuws/vlaams-beschermingsmechanisme-verlengd-tot-eind-maart-2022.


Bien entendu, vous pouvez toujours me contacter, sans obligation, si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet ou si vous avez besoin d'aide pour la demande.


Rester informé


Dans le cadre de mon activité de consultant de l'horeca, je suis naturellement de près tous les développements. Je vous invite à vous abonner à mon bulletin d'information si vous souhaitez rester informé. Vous pouvez bien sûr toujours me contacter pour toute question spécifique.